Comment financer son doctorat en France

Financer son doctorat
Financer son doctorat

Il est fréquent de devoir trouver un financement pour s’inscrire en doctorat. En fonction de votre situation, votre établissement d’accueil, votre pays d’origine, une entreprise ou l’Union européenne peuvent financer votre projet de recherche.

LES OUTILS INDISPENSABLES POUR CHERCHER UN FINANCEMENT

Avant de chercher un financement doctoral, vérifiez si l’école doctorale qui vous intéresse exige un taux de financement minimum pour pouvoir s’inscrire. C’est surtout le cas lorsque vous suivez des études en sciences exactes. Ce montant est indiqué sur la page de l’école dans l’annuaire des écoles doctorales.

Consultez la liste des financements possibles pour votre doctorat sur le catalogue Campus Bourses. Selon les cas, votre doctorat peut être financé par votre établissement d’accueil, par une entreprise ou par votre pays ou votre université d’origine.

Enfin, l’Association nationale des docteurs (ANDès) publie chaque année un guide du financement des doctorats dans lequel vous trouverez davantage d’informations à propos du financement de votre doctorat.

 

Image
CampusBourses

 

LES DOCTORATS FINANCÉS PAR VOTRE ÉTABLISSEMENT D’ACCUEIL

Les écoles doctorales, les laboratoires et les organismes de recherche publient régulièrement sur leur site Internet des offres de sujets de thèse financés. Ce financement doctoral constitue le premier moyen de trouver un financement pour votre doctorat. Il en existe trois types :

  1. Le financement sur contrat doctoral : votre école doctorale finance votre doctorat à hauteur de 1 400 euros nets par mois pendant trois ans. Elle le fait soit à partir de ses budgets de recherche soit en complétant votre apport. Ce contrat doctoral est un contrat de travail dédié aux doctorants, sans condition d’âge ou de nationalité. Il est renouvelable deux fois un an, soit un total de 5 ans.
  2. Le financement sur contrat d’organisme de recherche : votre organisme de recherche (Cnes, CNRS, CEA, etc.) finance votre doctorat à hauteur de 1 500 euros nets par mois.
  3. Le financement sur contrat lié à un projet financé par l’Agence Nationale de Recherche (ANR) à hauteur de 1400-1500 euros nets par mois.

En partenariat avec l’Association nationale de la recherche et de la technologie (ANRT), le dispositif CIFRE (Conventions industrielles de formation par la recherche) permet à de jeunes chercheurs d’être embauchés par une entreprise ou une collectivité publique pour conduire leur recherche, en lien avec une équipe universitaire.

L’entreprise ou la collectivité finance alors votre doctorat via un contrat de travail de droit privé. Elle vous verse un salaire minimum d’environ 1 800 euros nets par mois pendant trois ans. C’est une bonne opportunité d’acquérir une expérience dans la recherche en entreprise.

Image
Doctorat en France

LES DOCTORATS FINANCÉS PAR L’UNION EUROPÉENNE

Mis en place dans le cadre des actions Marie Skłodowska-Curie, le doctorat européen conjoint permet de bénéficier d’un financement de 36 mois. Il s’adresse aux étudiants étrangers qui sont inscrits en doctorat au sein d’un établissement d’enseignement supérieur européen qui est membre d’un consortium regroupant au moins trois établissements de trois pays différents. La demande de financement doit être adressée à l’établissement coordinateur.

Image
Les bourses destinées aux étudiants égyptiens
Bourses du gouvernement français pour les égyptiens

BOURSES SCIENTIFIQUES Financées PAR LA FRANCE EN EGYPTE

L’Institut français d’Egypte propose plusieurs dispositifs de financement de séjours scientifiques pour les doctorants et les chercheurs égyptiens souhaitant se rendre en France.

 

Chacun de ces financements s’adresse à une certaine catégorie de scientifiques :

  • Pour les Doctorants : En cofinancement avec l'Agence universitaire de la francophonie (AUF) et l'Institut de recherche pour le développement (IRD), les doctorants égyptiens peuvent bénéficier d’un séjour de 4 à 6 mois en France, éventuellement reconductible pendant les trois années de leur thèse à raison de 12 mois maximum. Consultez l’appel à candidatures.

 

  • Pour les Post doctorants : En cofinancement avec le Science and Technology Development Fund (STDF), l’IFE propose des séjours d’une durée maximale de 9 mois en France pour les post-doctorants égyptiens – tous les ans, 20 candidats pourront bénéficier de ce dispositif cofinancé. Un nombre limité d’autres candidats pourront être sélectionnés sur financements propres de l’IFE. Consultez l’appel à candidature.

LE PROGRAMME IMHOTEP POUR LES DOCTORANTS ET CHERCHEURS ÉGYPTIENS

IMHOTEP est le Partenariat Hubert Curien (PHC) franco-égyptien. Il est mis en œuvre en Egypte par l'Academy of Scientific Research and Technology (ASRT) du Ministère de la Recherche Scientifique, et en France par les ministères de l'Europe et des Affaires étrangères (MEAE) et de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI).

L’Ambassade de France en Egypte – Institut français d’Egypte (IFE) et l’Académie égyptienne de la recherche scientifique et de la technologie (ASRT) sélectionnent des projets suite à un appel à candidature qui se verront accorder jusqu’à 200.000 Livres égyptiennes et 13.000 euros (soit un total de près de 25.000 euros pour une durée de 2 ans).


Plus de détails sur le site www.campusfrance.org/fr/imhotep (pour les chercheurs français) et sur le site www.imhotep.eg.net (pour les chercheurs égyptiens).  

 

Image
Imhotep

Pour obtenir plus de renseignement concernant les programmes de financements scientifiques et études doctorales, contactez :

coopsciences@institutfrancais-egypte.com

Suivez les grandes étapes pour venir étudier en France

Découvrir